mardi 13 octobre 2009

Un film

Ce week-end, nous sommes allés au cinéma avec des amis.
Un film brut, passionné, un film sur la vie, tu pleures, tu ris... un film plein d'émotions.

Ce film se passe dans les années 90 et le personnage central est une femme révoltée, droguée, inadaptée aux difficultés de la vie...

J'aurai dû me douter en voyant ce gros plan sur la seringue injectée de sang... Mais je n'ai rien vu venir. Cette femme attrape le sida. Cette femme meurt du sida à la fin du film.

Je sers la main de Thomas, je le regarde. Je me mets à pleurer sans plus m'arrêter. C'est plus fort que moi. ça coule tout seul. Pourtant, je ne dois pas le montrer à mes amis. Ils ignorent tout. Je me cache dans l'épaule de Thomas, je me cache sous mon gilet, j'essaie de me calmer avant qu'on ne rallume les lumières. Je suis séropositive, j'aurai pu crever comme elle. Je me tortille sur mon siège, je ravale mes larmes, j'étouffe le bruit qui accompagne mes pleurs
Thomas réussit à retenir ces larmes, il est également retourné. Je bois de l'eau, je n'en peux plus.

Les lumières se rallument. Je suis parvenue à me calmer.
Je regarde Thomas : "Nous, nous sommes du côté de la vie", lui dis-je en souriant, une main sur mon ventre.

9 commentaires:

  1. Comme tout ceci doit être difficile.
    Mais chez vous, c'est la vie qui a le dessus ! Plutôt bonne nouvelle, non ? Il s'arrondit, ce ventre ?

    RépondreSupprimer
  2. Comme ces moments doivent être difficiles. Mais chez vous, c'est la vie qui a le dessus. Plutôt bonne nouvelle, non ? Il s'arrondit, ce ventre ?

    RépondreSupprimer
  3. oui, il s'arrondit :-)
    oui, oui, oui à la vie !

    RépondreSupprimer
  4. Oui à la vie ma Zabeth, je t'aime.

    RépondreSupprimer
  5. Quel film est ce que c'était?

    RépondreSupprimer
  6. Et c'est encore moi...je viens de découvrir ton blog...et je l'ai lu quasi entier en transversale...ton blog m'a bcp touchée...je te souhaite bcp de bonheur ainsi qu'à Thomas et Nanard!!!!

    RépondreSupprimer